Chapitre 37… Comprendre La Bible – Le troisième Testament

<= en arrière

37_Comprendre la Bible_Le troisieme Testament=> VIDEO   => AUDIO…

LE TROISIEME TESTAMENT – Révélations du Jésus-Christ
Chapitre 37… Comprendre la Bible

L’interprétation de la Parole et des promesses bibliques

1. Les hommes se sont consacrés à analyser en profondeur les anciens testaments, en torturant leur pensée dans la recherche et l’interprétation des prophéties et des promesses. Ceux qui, parmi eux, ont le plus approché la vérité, sont ceux qui ont trouvé le sens spirituel de Mes enseignements, parce que ceux qui s’accrochent encore à l’interprétation matérielle, et ne savent ou ne souhaitent pas trouver la signification spirituelle de Mes manifestations, devront souffrir confusions et déceptions, comme celles que le peuple juif souffrit lorsqu’arriva le Messie, qu’ils avaient imaginé et attendu d’une manière différente de celle que leur montra la réalité. (13, 50)

2. L’idée erronée, que l’homme se forma de ma justice dans les premiers temps, disparaîtra définitivement pour céder le pas à sa véritable connaissance. La justice divine sera enfin comprise comme la lumière qui jaillit du parfait amour qui existe en votre Père.

3. Ce Dieu que les hommes crurent vindicatif, cruel, rancunier et inflexible, sera ressenti au plus profond du coeur comme un Père qui pardonne les offenses de ses enfants, comme le Père qui persuade le pécheur avec tendresse, comme le juge qui, au lieu de condamner celui qui a commis une faute grave, lui offre une nouvelle chance de salut.

4. Combien d’imperfections les hommes, dans leur ignorance, M’attribuaient-ils, en me croyant capable d’éprouver de la colère, alors que la colère n’est seulement qu’une faiblesse humaine! Si les prophètes vous parlèrent de la colère sainte de Dieu, je vous dis à présent que vous interprétiez cette expression en tant que justice divine.

5. Les hommes du Premier Temps ne l’auraient pas compris d’une autre forme, ni les dissolus ou les libertins n’auraient pris en considération les admonestations des prophètes, si ceux-là ne leur avaient pas parlé de la sorte. Il était indispensable que l’inspiration de mes envoyés fût exprimée dans des termes qui impressionneraient le cerveau et le coeur de ces hommes au faible développement spirituel. (104, 11-14)

6. Les écritures du Premier Temps recueillirent l’histoire du peuple d’Israël, en conservant le nom de ses enfants, ses habiletés et ses défaillances, ses actes de foi et ses faiblesses, sa splendeur et ses chutes, afin que ce livre parle, à chaque nouvelle génération, de l’évolution de ce peuple dans le culte sacré. Ce livre conserva aussi bien les noms des patriarches aimant la vertu et la justice, modèles de force dans la foi, que ceux des prophètes, voyants du futur, par la bouche desquels le Seigneur s’exprima à chaque fois qu’il vit son peuple au bord du danger. Il rassembla aussi les noms des pervers, des traîtres et des désobéissants, parce que chaque cas, chaque exemple, est une leçon, et parfois un symbole.

7. Lorsque je vins en Jésus pour habiter parmi les hommes, je ne pris de l’essence de ces écritures que quand ce fut nécessaire, et ne fis usage du sens de ces oeuvres que pour donner mes leçons; je n’ai jamais exalté le matériel ni le superficiel. Ne vous souvenez-vous pas que je fis mention d’Abel le juste, que je vantai la patience de Job, et que je mentionnai la sagesse et la splendeur de Salomon? N’est-il pas vrai qu’en de nombreuses occasions je me souvins d’Abraham et parlai des prophètes et que, me référant à Moïse, je vous déclarai que je ne venais pas pour effacer la Loi qu’il reçut, mais pour l’accomplir? (102, 31-32)

8. Vous avez besoin d’étudier les révélations divines que je vous ai faites au fil des temps, d’arriver à comprendre le langage métaphorique au travers duquel on vous parla, et de sensibiliser ainsi vos sens spirituels pour parvenir à savoir distinguer la parole de Dieu de celle des hommes, afin que vous trouviez l’essence de mes enseignements.

9. Ce n’est seulement que d’un point de vue spirituel que vous réussirez à trouver l’interprétation juste et vraie de ma parole, la même que celle que je vous envoyai au travers des prophètes, que celles que je vous léguai par le biais de Jésus, ou celle-ci que je vous donne aujourd’hui, par l’intermédiaire des porte-parole du Troisième Temps.

10. Quand cette humanité aura rencontré le vrai sens de la Loi, de la Doctrine, des prophéties et des révélations, elle aura découvert le plus beau et le plus profond de son existence.

11. Alors elle connaîtra la vraie justice, et son coeur présentera le vrai Ciel ; c’est alors aussi que vous comprendrez ce que sont l’expiation, la purification et la restitution. (322, 39-42)

12. Les écritures des temps passés pourraient vous révéler ce que je vous répète aujourd’hui, mais l’homme a osé falsifier mes vérités pour les diffuser adultérées. Et voilà pourquoi vous avez une humanité spirituellement malade, fatiguée et désolée.

13. C’est pour cette raison que ma voix criant “Alerte” est entendue au travers du porte-parole, car je ne souhaite pas que vous soyez dans la confusion. (221, 14-15)

14. Si, au Second Temps, les écrits de mes disciples, qui vous ont transmis ma parole, vous sont parvenus altérés, je vous ferai reconnaître quelles sont les vraies paroles de Jésus; votre conscience découvrira comme fausses, celles qui ne sont pas en harmonie avec le concert divin de mon amour. (24, 19)

15. L’homme n’a jamais été orphelin de mes révélations qui sont la lumière de l’esprit, mais il a eu peur de les analyser. Et je vous demande : Que pourrez-vous savoir de la vérité et de l’éternel si vous vous obstinez à fuir le spirituel?

16. Voyez l’interprétation matérielle que vous avez donnée à mes révélations des Premier et Second Temps ; elles ne vous parlent que du divin et du spirituel. Voyez comment vous confondez la nature matérielle avec la nature spirituelle; avec quel manque de respect convertissez-vous le profond en superficiel, et ce qui est élevé en ce qui est bas? Et pourquoi l’avez-vous fait ainsi? Parce qu’en souhaitant participer à l’OEuvre de Dieu, vous cherchez le moyen d’adapter ma Doctrine à votre vie matérielle, à vos convenances humaines qui sont celles qui vous intéressent le plus. (281, 18-19)

17. La leçon que je vous donnai au Second Temps, une leçon que beaucoup n’ont pas comprise et que d’autres ont oubliée, en ce temps je ferai en sorte qu’elle soit comprise par tous, et qu’en plus, on l’accomplisse grâce à mes nouveaux enseignements. (92, 12)

18. La lumière de mon Saint-Esprit descend sur vous mais, pourquoi me représentez-vous sous la forme d’une colombe? Ces figures et symboles ne doivent plus être adorés par mes nouveaux disciples.

19. Comprenez mon enseignement, peuple : Au cours de ce Second Temps, mon Saint-Esprit se manifesta sous la forme d’une colombe au baptême de Jésus parce que cet oiseau, dans son vol, ressemblait au vol de l’esprit, sa blancheur parle de pureté et, dans son doux et paisible regard, il y a un reflet d’innocence.

20. Comment faire comprendre le divin à ces hommes grossiers, si ce n’était en empruntant les figures des êtres qu’ils connaissaient dans le monde?

21. Le Christ, qui vous parle en cet instant, fut représenté par un agneau, et Jean lui-même, dans sa vision prophétique, me contempla de la sorte. Tout cela est dû au fait que, si vous me cherchez dans chacune de mes OEuvres, vous trouverez toujours, dans toute la Création, une image de l’auteur de la vie. (8, 1 – 3)

22. En son temps, je vous dis qu’un chameau passerait par le chas d’une aiguille avant qu’un riche avare n’entre au Royaume des Cieux. Maintenant, je vous dis qu’il est indispensable que ces coeurs se débarrassent de leur égoïsme et pratiquent la charité envers leurs frères, afin que leur esprit passe par l’étroit sentier du salut. Il n’est pas nécessaire de se défaire de possessions et de richesses, mais seulement de l’égoïsme. (62, 65)

23. Je suis en train de reconstruire le temple auquel je fis référence lorsque je dis à mes disciples qui, émerveillés contemplaient le temple de Salomon : « En vérité je vous le dis, il n’en restera pas une pierre sur l’autre, mais Moi je le reconstruirai en trois jours ».

24. Je voulus dire que tout culte extérieur, aussi somptueux qu’il puisse paraître à l’humanité, disparaîtra du coeur des hommes pour édifier à sa place le vrai temple spirituel de ma Divinité. Ceci est le Troisième Temps, ou encore, le troisième jour en lequel je terminerai de reconstruire mon temple. (79, 4)

25. Dieu n’a aucune forme, parce que s’il en avait une, il serait un être limité comme l’est l’humain, et dès lors ne serait plus Dieu.

26. Son trône est la perfection, la justice, l’amour, la sagesse, la force créatrice, l’éternité.

27. Le Ciel est le bonheur suprême auquel un esprit arrive par le chemin de son perfectionnement, jusqu’à s’élever tellement en sagesse et en amour qu’il atteigne un état de pureté, où ni le péché ni la douleur ne peuvent parvenir.

28. En quelques occasions, mes prophètes ont parlé de la vie spirituelle au travers de formes humaines et d’objets connus par vous.

29. Les prophètes virent des trônes semblables à ceux des rois de la Terre, des livres, des êtres à forme humaine, des palais garnis de draperies, candélabres, l’agneau, et beaucoup d’autres objets. Cependant, vous devez comprendre à présent que tout cela ne renfermait seulement qu’un sens, un symbole, un sens divin, une révélation qui dut vous être exprimée sous une forme allégorique, puisque vous ne vous trouviez pas qualifiés pour en comprendre une autre plus élevée.

30. Il est temps pour vous d’interpréter correctement le contenu de toutes mes paraboles et de tous les enseignements que je vous ai révélés au moyen de symboles, afin que le sens pénètre votre esprit et que la forme symbolique disparaisse.

31. Lorsque vous parviendrez à cette connaissance, alors votre foi sera véritable puisque vous l’aurez cimentée dans la vérité. (326, 37-42)

32. Si tous les appelés se présentaient à la table du Seigneur, où l’on sert le banquet qui alimente l’esprit, celle-ci serait complète, mais tous les invités ne sont pas arrivés.

33. C’est la condition de l’homme de ne pas savoir répondre aux bienfaits de Dieu, et c’est pourquoi vous avez vu beaucoup de vos frères qui vous méprisaient au moment de votre appel.

34. Mais Moi, je vous dis que ces quelques-uns qui s’assoient à ma table et s’obstinent à M’écouter pour apprendre de Moi, seront ceux qui feront connaître, aux multitudes, la grandeur de ma parole, le sens de cette Doctrine qui appelle les hommes à la reconstruction d’un monde qui est entré dans sa phase finale, pour céder le pas à un monde plus lumineux et plus élevé. (285, 33-35)

La révélation de l’Apôtre Jean

35. Tout était écrit dans le livre des Sept Sceaux qui se trouve en Dieu et dont l’existence fut révélée à l’humanité au travers de Jean, l’Apôtre et prophète.

36. Seul l’Agneau Divin vous a révélé le contenu de ce livre, parce qu’il n’a existé ni sur la Terre ni dans les Cieux un esprit juste qui soit capable de vous expliquer les profonds mystères de l’amour, de la vie et de la justice de Dieu; mais l’Agneau Divin, qui est le Christ, défit les sceaux qui fermaient le Livre de la vie pour révéler son contenu à ses enfants. (62, 30)

37. Si le livre des prophéties de Jean a été considéré par certains comme un mystère insondable et par d’autres comme une interprétation erronée, c’est dû au fait que l’humanité n’a pas encore atteint la spiritualité nécessaire pour comprendre le contenu de ce qui lui fut présenté, et je peux vous dire aussi que même le prophète ne comprit ce qui lui fut inspiré.

38. Jean écouta et vit et, en entendant qu’on lui ordonnait d’écrire, obéit sur- le-champ, mais il comprit que ce message était destiné aux hommes qui viendraient longtemps après lui. (27, 80 – 81)

39. Quand les hommes fixeront-ils leur attention sur ce que mon bien- aimé disciple laissa écrit? La forme sous laquelle sa révélation est décrite est étrange, son sens est mystérieux, et ses mots sont profonds jusqu’à l’infini. Qui pourra les comprendre?

40. Les hommes qui commencent à s’intéresser à la Révélation de Jean s’impliquent, analysent, observent, et étudient. Quelques-uns s’approchent un peu de la vérité, d’autres croient avoir découvert le contenu de la révélation et le proclament au monde entier, les autres sont confondus ou las de chercher, et finissent par renier l’essence divine de ce message.

41. A présent, je viens vous dire, disciples du Troisième Temps, que si vous souhaitez vraiment entrer dans ce sanctuaire et connaître le fond de ces révélations, vous devrez vous initier dans la prière d’esprit à Esprit, la même que Jean pratiqua lors de son exil.

42. Vous devrez comprendre, d’avance, que la Divine Révélation, bien que représentée avec des formes et des figures matérielles, parle entièrement de l’esprit de l’humanité, de son évolution, de sa lutte, de ses tentations et chutes, de ses profanations et de ses désobéissances. Elle parle de ma justice, de ma sagesse, de mon Royaume, de mes épreuves, et de ma communication avec les hommes, de leur réveil, de leur régénération et, finalement, de leur spiritualité.

43. Là, je vous révèle le voyage spirituel de l’humanité, divisé en époques, pour que vous puissiez mieux comprendre l’évolution de l’esprit.

44. Donc, disciples, si la révélation fait référence à votre vie spirituelle, c’est juste pour que vous l’étudiiez et la considériez du point de vue spirituel, parce que si vous la considérez seulement au travers des faits matériels, vous finirez par vous confondre, comme tant d’autres.

45. Beaucoup d’événements matériels sont, et seront, certainement liés à l’accomplissement de cette révélation, mais vous devez savoir que ces faits et signes sont aussi des formes, des figures et des exemples pour vous aider à comprendre ma vérité et pour vous aider à accomplir votre destin de vous élever jusqu’à Moi, par la voie de la propreté de l’esprit, dont mon disciple Jean vous laissa un lumineux exemple, qui anticipa des milliers d’années sur l’humanité, en communiquant d’esprit à Esprit avec son Seigneur. (309, 47 – 51)