Lettre de Paul à la Communauté de Laodicée PDF & VIDEO

flagge de flagge en

Lettre de Paul a la Communaute de Laodicee-Jesus revele a Jacob Lorber

=> VIDEO   => PDF

flagge fr  Lettre de Paul à la Communauté de Laodicée

=> VIDEO   => PDF

Lettre de Paul à la Communauté de Laodicée
reçu par la parole intérieureet mis par écrit par Jacob Lorber

Préface

Dans l’Épître aux Colossiens est mentionnée une lettre de l’apôtre Paul à la communauté de Laodicée, laquelle a également quelque chose d’important à dire aux Colossiens. “Quand cette lettre aura été lue chez vous faites qu’elle soit également lue à la communauté de Laodicée et veillez à lirecelle de Laodicée.” (Colossiens 4-16)

Pourtant nous cherchons en vain dans le Nouveau Testament cette lettre de Paul à la communauté de Laodicée. Jusqu’à aujourd’hui, malgré des recherches assidues, il a fallu la considérer comme perdue. On a bien tenté d’identifier l’Épître aux Éphésiens avec la lettre aux Laodicéens perdue, mais cette hypothèse n’a aucune vraisemblance “puisqu’on ne s’explique pas comment l’adresse aux Laodicéens aurait disparu et serait devenue en cours de route la lettre aux Éphésiens”. (P. Feine introduction au Nouveau Testament).

Cette lettre de Paul, perdue fut mise par écrit en 1844 par Jacob Lorber par le moyen de la parole intérieure. Lorber était un prophète béni de Dieu tel que nous en connaissons par l’histoire des Prophètes de l’ancienne Alliance et les mystiques de l’Occident.

Une comparaison entre la version redonnée de la lettre aux Laodicéens les lettres de l’apôtre Paul contenues dans le Nouveau Testament est très intéressante par la concordance du langage. Avec un jugement impartial, les détracteurs refusant Lorber devront concéder que dans cette lettre est présente la flamme de l’esprit de Paul dans toute sa force et son caractère non falsifié.

Par quelques réflexions on peut élucider pour quelle raison cette lettre fut retranchée des écrits de la Bible par les docteurs de l’Église et les papes du début du Moyen-Age.

Comme les Colossiens, les Laodicéens étaient passés du pur christianisme de l’esprit au christianisme cérémonial de l’Église contre lequel Paul s’insurgeait en termes vifs dans sa lettre. L’Eglise du début du Moyen-Age a puressentir cet écrit comme une accusation envers sa propre tendance à la sécularisation et pour cette raison elle a pu la mettre à l’écart sans hésitation.

Il n’est assurément pas sans importance que cette lettre, disparue depuis des siècles soit redonnée aux hommes dans son intégralité, de cette singulière manière en notre temps à la veille d’un jour nouveau. Puisse-t-elle trouver une vaste diffusion et servir partout aujourd’hui le renouveau de la vie religieuse. Le moment vient et c’est déjà maintenant, où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité, car le Père veut avoir de tels adorateurs.” Jean 4-23

(Otto Zluhan)

Chapitre 1

1. Paul, un apôtre du Christ Jésus par la volonté et la grâce de Dieu, et le frère Timothée,

2. à la sainte communauté de Laodicée, à tous les frères croyant en Jésus-Christ en son sein et aux sages par l’esprit de Dieu. La grâce et la véritable paix de Dieu,-notre Père, soient avec vous par le Seigneur Jésus-Christ!

3. Sans cesse nous rendons grâce, nous louons et glorifions Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Nous avons grand souci de vous et prions sans cesse Dieu pour vous.

4. Car nous avons appris par l’esprit du Seigneur, par le frère Epaphras et par Nymphas que vous êtes tombés en plusieurs points,

5. que vous vous êtes choisis un évêque et un clergé, que vous voulez faire du Christ une idole, et que vous avez établi un édifice, un jour, et des habits chamarrés

6. comme c’était en partie le cas parmi les païens et les juifs lorsque valait encore devant Dieu la circoncision de la chair qu’Il avait prescrite au temps du père Abraham en signe de la vivante circoncision de l’esprit par Jésus-Christ en vous.

7. Je vous fais maintenant savoir cela afin que vous compreniez quel combat j’ai à souffrir à cause de vous qui avez vu et n’avez pas vu la chair de ma personne,

8. afin que vous vous exhortiez puissamment dans votre cœur et qu’ensuite vous puissiez ressaisir votre amour en lequel est la richesse de la sure intelligence pour connaître le grand secret de Dieu, le Père, par Son fils Jésus-Christ,

9. en qui sont cachés par l’esprit tous les trésors de la sagesse et de la science vivante.

10. Je vous exhorte ainsi afin que personne ne vous séduise par de beaux discours logiques et par la philosophie des païens.

11. En effet, la raison est également propre aux animaux tout comme la philosophie des païens, laquelle sacrifie aux idoles mortes! –

12. Vous avez été rachetés par la mort de l’Unique pour la vie éternelle en Dieu le Père ; comment pouvez-vous à nouveau vouer à l’esprit des morts votre cœur qui est devenu la demeure du Saint-Esprit ?!

13. Si je ne suis pas avec vous selon la chair, je suis cependant constamment avec vous en esprit par la puissance du Christ en moi et je vois votre foi et nos œuvres.

14. C’est pourquoi je veux vraiment vous exhorter et vous montrer comment plusieurs d’entre vous, chers frères, sont tombés dans une grande folie. Je connais leurs motifs apparents et je sais ce qu’ils veulent.

15. Tenez-vous en à Jésus-Christ tel que vous L’avez reçu et accepté de moi, ainsi vous marcherez selon l’Évangile que je vous ai fidèlement prêché,

16. vous aurez de fermes racines en celui-ci et vous serez fermes dans la foi telle que je vous l’ai enseignée par l’esprit de notre Seigneur Jésus-Christ, le vivant fils de Dieu qui règne à la droite du Père pour l’éternité.

17. Comme vous voulez maintenant et comme vous l’avez voulu, vous êtes des adversaires du Christ et de Sa parole! –

18. Que voulez-vous donc ? Voulez-vous redevenir des esclaves et de rudes serviteurs de la loi, du péché et de la mort dont nous avons été libérés par Jésus-Christ ?

19. Écoutez-moi! Je vous le dis: Veillez bien à ne pas être séduits et spoliés par votre sagesse du monde et par les vains enseignements de ceux d’entre vous qui craignent plus les romains et les juifs aveugles que le Seigneur de majesté qui nous a libérés et par qui nous avons été créés ainsi que le ciel, la terre et toute chose !

20. Lorsque j’étais parmi vous, vos sages selon le monde me demandaient quelle différence il y a entre Dieu et Son fils Jésus-Christ. – J’ai pris la parole et leur ai dit:

21. “Entendez frères! Dieu est un et Christ est un. En effet s’il y a un seul Dieu, il y a également un seul Christ. Quelle différence y a-t-il entre Dieu et Christ ? – Dieu est l’amour et Christ est la sagesse en Dieu ou la lumière, la vérité, le chemin et la vie éternelle !

22. En Christ habite physiquement toute la plénitude de la divinité et nous sommes parfaits en Lui ; Il est le fondement et la tête de toute splendeur, de toute puissance et de toute force, de toute autorité au monde et Il est un prince de toutes les principautés de la terre.”

23. Si moi, Paul, je vous ai dit cela en esprit et en vérité, comment vous laissez-vous maintenant tromper par les enseignements des hommes et les règles du monde ?!

24. Vous avez été circoncis, sans main et sans objet tranchant, par le Saint-Esprit puisque vous avez abandonné votre vie pécheresse, laquelle était une puissante racine dans la chair de votre corps! C’était une véritable et vivante circoncision par le Christ!

25. En effet, pour le monde, vous avez été ensevelis avec le Christ dans votre chair pécheresse par le baptême avec le Saint-Esprit et ensuite vous avez été ressuscités nouveau par le Christ au moyen de la foi vivante et de l’amour pour Lui.

26. Que voulez-vous donc encore avec la vieille circoncision qui a cessé ? Que voulez-vous avec les cérémonies qui maintenant sont sans valeur parce que le Christ était là, qu’Il est ressuscité et nous par Lui ? Que voulez-vous avec le Sabbat alors que le Christ a travaillé chaque jour, travaille encore, qu’Il a fait de chaque jour un jour du Seigneur et n’a pas fêté le Sabbat !?

27. Je vous connais, aussi je vous dis: Christ. tel qu’Il est, veut être pauvre dans le monde, mais vous, vous voulez de l’or! Voilà pourquoi vous voulez une maison de prière, un jour de fête et des vêtements chamarrés!

28. Vous dites: Par le Christ, Son fils, Dieu a nulle part aboli les lois de Moïse mais bien plus confirmé celles-ci par le dernier repas du soir : aussi il fallait également une cérémonie de sacrifice.

29. Moi, Paul, un juste apôtre du Seigneur, choisi par Dieu, je suis pourtant rempli de l’esprit de Dieu! Comment se fait-il donc que l’esprit de Dieu ne m’ait encore jamais indiqué cela alors qu’avant mon appel j’étais un esclave et un serviteur du temple beaucoup plus avide que vous ne l’étiez ?!

30. Mais je veux maintenant vous dire: Quand l’esprit de Dieu m’a éveillé alors que je me rendais à Damas pour persécuter la jeune communauté du Christ, j’ai d’abord vu – dans mon aveuglement même – que le Seigneur veut être vénéré et adoré en esprit et en vérité et éternellement jamais par une cérémonie!

31. En effet, parmi ceux que le Seigneur appelle à Son service, Il n’en a rendu aucun aveugle mais il fallait que je sois d’abord aveugle afin de perdre tout ce qui est du monde et qu’ensuite seulement je devienne le plus petit de Ses serviteurs!

32. Pourquoi fallait-il que je devienne d’abord aveugle ? Parce que tout mon être était enseveli dans la matière du service du temple et que je devais en être sorti!

33. Si le Seigneur m’a ainsi appelé sans cérémonie dans mon aveuglement, comment aurais-je dû faire du repas du soir une cérémonie ?!

34. Ou bien n’est-ce pas ainsi comme me l’a toujours enseigné l’esprit de Dieu ?! Qui possède la lumière des yeux contemple les cérémonies du monde et s’en réjouit ;

35. mais pour les aveugles, le monde avec ses cérémonies, son vieux service du temple et tous les habits chamarrés, s’est dissipé!

36. Aussi, c’est une vérité éternelle que le Seigneur ne m’a pas appelé pour l’institution d’une nouvelle cérémonie mais pour la consolation (ou le relèvement) du cœur, pour lequel Satan a forgé ses lourdes chaînes depuis des millénaires ;

37. pour prêcher à chaque homme la liberté de l’esprit et la paix de l’âme, et pour rompre par le Christ, Seigneur, l’ancien et rude lien de la mort.

38. Mais que sert à moi et à vous mon enseignement, à quoi bon l’Évangile de Dieu si, libres vous voulez à nouveau vous acheminer vers la vieille mort ?

39. A cause de la vie éternelle pour vous, je vous demande de vous détourner de tout ce que l’ancienne captivité à Babel a laissé à tous les juifs comme un lourd héritage!

40. Voyez: Le Seigneur a anéanti Babel, la vieille prostituée du monde, car elle a apporté la mort à de nombreux peuples! Que gagnerez-vous si vous voulez faire de Laodicée une nouvelle Babel ?! Par conséquent, détournez-vous de ce qui pourrait causer à nouveau l’abomination de la désolation – dont a parlé Daniel (Daniel 11-31) lorsqu’il se trouvait dans le lieu saint!

41. Le Christ vous a rendu vivants alors que vous étiez morts par vos péchés et par le prépuce de votre chair ; Il vous a remis tous les péchés que vous avez commis par le temple comme par votre prépuce.

42. Il a effacé l’écriture de sang qui nous accusait tous et qui a pris naissance grâce aux principes du monde et Il a cloué nos noms sur la croix alors que par cette écriture nos noms étaient inscrits dans le livre du monde, dans le livre du jugement et dans le livre de la mort.

43. Pourquoi voulez-vous donc maintenant arracher cette écriture de sang effacée par Dieu Lui- Même et clouée à la croix du jugement, de la honte, de la malédiction et de la mort ? Pourquoi voulez-vous échanger votre nouveau nom dans le Christ avec l’ancien nom qui fut écrit avec le sang dans le livre du jugement ?

44. Ô vous fous aveugles capables de toutes les folies! Vous êtes devenus libres par le Christ et vous voulez redevenir des esclaves et des serviteurs du péché, du jugement et de la mort! N’avez- vous donc pas entendu que celui qui est cloué sur la croix est maudit ?! –

45. Le Christ a pris sur Lui votre infamie, votre honte, votre péché, votre jugement et votre mort. Comme un damné, il S’est laissé clouer sur la croix pour vous pour procurer à tous la pleine liberté devant Dieu et, afin que vous marchiez dans la gloire, Il a pris toute votre honte et votre infamie sur la croix!

46. Oh! Qu’est-ce qui vous a charmés, vous qui êtes devenus libres par le Christ, au point que vous vouliez maintenant retourner à la mort ?!

47. Avec quoi pourrais-je vous comparer qui pourrait vous toucher comme un bon tir atteint la cible ? – Oui, vous êtes semblables à une prostituée de cour qui habite dans une ville mais est pourtant une fille de bonne famille!

48. Écoutez-moi et mettez-vous cela dans la tête! A quoi sert la bonne origine de la prostituée si sa chair est excitée comme celle d’un bouc mis à engraisser ?

49. Ne courra-t-elle pas en tous sens dans sa chambre sous l’effet de l’aiguillon de la chair, ne penchera-t-elle pas la moitié de son corps tantôt à l’une tantôt à l’autre fenêtre et ne laissera-t- elle pas traîner ici et là son regard pour voir celui qui a embrasé et excité ainsi sa chair ?!

50. Et lorsqu’elle l’apercevra, elle lui montrera par l’ardeur de ses yeux ce qu’elle veut, et dans sa concupiscence elle péchera dix fois plus avec lui qu’une prostituée dans le lit de la honte avec son courtisan.

51. Ô voyez, vous Laodicéens, tel est votre portrait! – Mais savez-vous ce que fera à une telle prostituée le fiancé voulant honnêtement la demander en mariage, lorsqu’il passera devant sa maison et s’apercevra de sa honteuse excitation ?

52. Il la rejettera immédiatement de son cœur et de sa bouche, désormais il ne la regardera plus et elle tombera ainsi dans la plus grande détresse!

53. Le Seigneur agira de même envers vous ; en effet, il a dressé pour vous dans votre cœur un nouveau temple vivant où vous devez attendre Sa venue, mais vous dédaignez le temple, cette sainte chambre, et sous l’effet d’une forte excitation pour le monde vous courrez à la fenêtre du jugement et vous voulez forniquer avec le monde à cause de l’or, du paraître et de la soif de domination dont vous êtes avides!

54. Je vous le dis: Le Seigneur Se retirera et vous laissera tomber dans toutes sortes de prostitutions, dans le vieux jugement et dans l’ancienne mort, si vous ne faites pas immédiatement marche arrière et si vous ne vous détournez pas complètement de vos gens d’églises désignés par vous mêmes, de votre temple, de votre jour de fête et de vos habits chamarrés. En effet, devant le Seigneur, tout ceci est une abomination, telle une courtisane prostituée qui est plus mauvaise dans son cœur que dix prostituées de Babel. –

Chapitre 2

1. En conséquence, ne vous laissez plus duper par personne, ni par un évêque et un prêtre non appelés par Dieu, ni par un jour de fête, ni par le vieux Sabbat et la vieille Néoménie,

2. ni par un temple, ni par une cérémonie de sacrifice et des vêtements chamarrés, ni par la nourriture et la boisson!

3. Soyez modérés dans le boire et le manger, – ceci est bon pour l’esprit, pour l’âme et pour le corps, et c’est agréable au Seigneur ;

4. mais si quelqu’un vous dit, vous enseigne et vous affirme: “Cette nourriture ci et celle-la ne doivent pas être consommées car elles sont impures selon la loi de Moïse!”

5. je vous réplique alors: Moïse et les prophètes ont été accomplis et libérés par le Christ ; le Seigneur ne nous a interdit aucune nourriture puisqu’Il a Lui-Même mangé et bu avec les pécheurs et les collecteurs d’impôts

6. et Il a proclamé: “Ce que vous mangez ne vous souille pas mais ce qui sort de votre cœur, – tels les mauvaises paroles, la mauvaise convoitise, l’avarice, la jalousie, le meurtre, la colère, l’excès de nourriture et la gloutonnerie, la fornication, l’adultère et toute chose semblable, – voilà ce qui souille toujours l’être humain” (Marc – 14 à 23)”

7. Puisque nous avons reçu un tel Évangile du seul Seigneur de toute gloire, combien il faudrait que nous soyons de grands fous pour nous laisser atteler librement à l’ancien et dur joug ?!

8. Où est maintenant pour nous, qui sommes devenus un seul corps avec et par le Christ, l’ombre du présage révélateur reçu par Moïse au sujet de ce qui est arrivé devant nos yeux ?!

9. Je vous demande et vous affirme même: Ne vous laissez imposer par personne le but que vous avance par un choix autoritaire, avec toute l’humilité et la spiritualité de l’ange du ciel, celui qui n’a jamais vu et entendu quelque chose de cela! Il est seulement gonflé de sentiments charnels pour son affaire ;

10. il ne se tient pas à la tête de laquelle tout le corps reçoit sa force d’action par les membres, les articulations et les jointures, se maintient et croît jusqu’à la grandeur divine ;

11. il se tient seulement à son sentiment, lequel est en lui-même plein d’immondices et d’ordures, plein d’égoïsme, de tromperie et de mensonge, plein de despotisme, d’avarice et de jalousie!

12. Il en est ainsi de celui qui veut dominer sur vous comme s’il avait été appelé par le Seigneur et par moi, et par conséquent choisi de vous!

13. Je dis ici à vous tous: Celui-ci a l’esprit du diable en lui et il va parmi vous comme un loup sous une peau d’agneau et comme un lion affamé et rugissant qui est capable de vous dévorer en un instant!

14. Par conséquent, chassez-le immédiatement de sa place et tournez-vous à nouveau vers Nymphas dont la maison est une juste communauté du Christ!

15. En effet, avec le Christ, vous êtes morts pour le monde et ses puissances pour quelles raisons voudriez-vous à présent vous laisser reprendre par les puissances du monde comme si vous viviez encore en lui ?!

16. La maison de mon cher frère Nymphas est demeurée fidèle dans sa liberté telle que je la lui ai donnée par le Christ, le Seigneur de l’éternité.

17. Nymphas a reconnu le loup comme je l’ai reconnu par l’esprit de Dieu qui est en moi et qui me pousse toujours, me tire et m’enseigne dans les différentes choses de l’unique et juste sagesse devant Dieu, et c’est également le cas pour le frère Nymphas.

18. C’est pourquoi, avec la force de tout le juste zèle dans le Christ, Seigneur, je vous exhorte donc à aller vers Nymphas et à être à nouveau une communauté avec sa maison.

19. N’écoutez pas ceux qui vous disent avec un faux air pieux: “Ne touche pas, ne goûte pas, ne prends pas et ne fais ni ceci ni cela!” – tout cela se consume toujours dans les mains et n’est en soi que vaine prescription des hommes

20. mais écoutez plutôt ce que je vous dis par l’esprit du Christ qui est en moi, afin que vous puissiez à nouveau être libres et que vous deveniez avec Jésus Christ les véritables co-héritiers du royaume de Dieu vivant en vous!

21. Ô frères, pensez à quoi veulent vous utiliser ceux qui ont l’apparence de la sagesse, une humilité et une spiritualité fausses et hypocrites choisies par eux-mêmes,

22. et qui disent: “Si tu regardes une femme, tu as déjà péché ; si tu manges une nourriture impure interdite par Moïse, tu es impur pour toute la journée si tu touches un païen et échange plus de trois mots avec lui, tu dois en faire part aux prêtres du temple afin qu’ils te purifient devant Dieu’.” –

23. En fait, ils sont remplis d’ordure, d’avarice et de fornication ; ils ont secrètement commerce avec tous les païens et font avec eux tout ce qui convient pour ne pas perdre leur vieille amitié secrète ?!

24. Je vous le dis: Comme l’esprit, le corps a ses besoins en effet, il a ses besoins et ses nécessités. C’est pourquoi vous devez également lui donner dans une juste mesure ce que Dieu a prescrit pour lui ; et vous devez goûter de tout ce qui est mis sur le marché. Oui, le corps a besoin de soins comme l’esprit a besoin de sa liberté. Par conséquent soyez libres et non pas esclaves des folies aveugles du monde!

25. Quel éloge quelqu’un peut-il faire de lui-même s’il a jeûné avec son estomac alors que son cœur est rempli de pensées, de convoitises et de désirs mauvais?!

26. Ne serait-il pas beaucoup plus avisé de jeûner avec le cœur qu’avec l’estomac ?! Comment pouvez-vous être de si grands fous et vous laisser accroire qu’il soit plus agréable au Seigneur que quelqu’un mange du poisson macéré dans l’huile plutôt que la chair d’un animal à sang chaud avec son gras ?!

27. Je vous le dis: Mangez avec modération ce qui vous plaît et fait du bien pour la santé de votre corps : buvez du vin avec de l’eau comme je le fais lorsque je peux en avoir et n’en faites pas un cas de conscience lorsque vous agissez ainsi sous ce rapport!

28. En effet, le Seigneur n’a aucune joie au jeûne de l’estomac, mais bien a celui du cœur jeûnez jour et nuit avec le cœur et ainsi vous jeûnerez en esprit et en vérité!

29. Comment pouvez-vous jeûner selon l’enseignement hypocrite de celui qui se comporte devant vous comme s’il n’avait plus qu’un pied sur la terre et tout le reste au ciel! Ainsi jeûnent également tous les païens qui, au cours de leurs jours de fête, mangent les mets les plus délicats et sont ainsi plus excités qu’en un jour ordinaire avec leur nourriture quotidienne.

30. Puisque vous êtes maintenant ressuscités avec le Christ, que vous inquiète donc ce qui est en bas dans le monde et que cherchez-vous à satisfaire les préceptes du monde qui sont l’œuvre des hommes ?!

31. Cherchez ce qui est d’en haut, là où le Christ siège a la droite du Père, – ceci vous conviendra mieux que toutes les folies sans valeur du monde!

32. Vous avez- été éveillés en esprit et ressuscités par le Christ, aussi vous êtes d’en-haut et non pas d’en-bas! Alors cherchez également ce qui est d’en-haut et non pas ce qui est en-bas sur la terre!

33. En effet, vous êtes morts au monde et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.

34. Lorsque Christ, qui est maintenant votre vie, Se manifestera, alors vous serez également manifestés avec Lui dans la gloire!

35. Par conséquent, tuez à nouveau votre monde qui est en de nombreux membres sur la terre comme dans les membres de votre corps avec lesquels vous vous êtes livrés à la fornication, à l’illicite, à d’infâmes passions. à de mauvaises envies, à l’avidité, à la jalousie et à l’avarice. C’est en tout cela que consiste toujours la véritable idolâtrie des païens.

36. Enfin, évitez avant tout le mensonge car il est le plus proche parents de Satan! Dépouillez- vous du vieil homme et revêtez le nouveau dans le Christ qui renouvellera la connaissance de Celui qui L’a créé selon Sa mesure!

Chapitre 3

1. Je vous ai dis: “Évitez le mensonge, lequel est le plus proche parents de Satan!”, parce que, – comme je l’ai appris par Nymphas, et dans une même mesure par l’esprit du Christ en moi, – vous vous êtes tournés pour la plupart vers les prescriptions des hommes.

2. Qu’est donc le temple sinon une prescription d’être humain, une œuvre morte faite de mains d’hommes, telle une vaine œuvre de rêve qui disparaît aussitôt les yeux éveillés du sommeil ?!

3. Si vous pensez que vous rendez gloire à Dieu de cette façon, alors c’est un mensonge vers lequel vous vous acheminez pour vous mentir et vous tromper vous-mêmes ; et vous mentez à Dieu Lui-Même si vous croyez que par ce moyen vous Lui présentez un service d’offrande essentiel.

4. Ô vous les insensés! Quel service voulez-vous rendre au Tout-Puissant qui avait déjà fondé le ciel et la terre avant que vous ayez été créés par Lui ?! Qu’avez-vous que vous n’auriez pas d’abord reçu ?! Et si vous avez reçu, pourquoi faites-vous comme si vous n’aviez pas reçu ?

5. Peut-être voulez-vous rendre un agréable service au Seigneur, lorsque vous L’adorez dans un temple, bâti de mains d’hommes, par des cérémonies, par de l’encens et par de longues ou courtes prières mortes ?!

6. Ô voyez combien un apôtre de Satan vous a séduits! Christ, en qui habite la plénitude de la Divinité, n’a-t-Il pas été condamné à mort par le Temple et n’a-t-Il pas Lui-Même prédit le complet naufrage de celui-ci!

7. Comment pourrait-Il maintenant avoir de la satisfaction pour cela alors qu’Il a averti tous Ses disciples, et moi-même en esprit, en disant: “Gardez-vous du levain des pharisiens et des grands-prêtres(Marc 8 – 15) ?! Et vous voulez maintenant faire de la vieille “maison de jugement” qui est devenue une abomination devant Dieu, une demeure du Seigneur, pour pouvoir Le tuer de multiples fois en ce lieu!

8. Comme il faut que vous soyez aveugles et tournés vers le monde pour ne pas avoir remarqué cela au premier coup d’œil!

9. N’est-il pas suffisant que le Christ soit mort une fois pour toute et nous tous avec Lui afin que nous soyons ressuscités avec Lui dans notre chair pour la véritable connaissance de Son esprit qui est en nous et pour la connaissance du Père qui nous a aimés avant que le monde ne fût ?!.

10. Combien de fois encore voulez-vous tuer le Christ, Lui, l’unique Vivant éternel, qui nous a tous éveillés de la mort pour la vie éternelle par Sa glorieuse résurrection ?!

11. Moi, Paul, je vous le dis: Allez et détruisez le temple, effacez du calendrier les jours de fête prescrits, destituez le faux évêque et ses serviteurs qui, comme ceux de Jérusalem, veulent s’engraisser du travail de vos mains et se font faire un grand coffre d’airain pour recevoir votre or et votre argent économisés,

12. brûlez les vêtements chamarrés qui sont maintenant une abomination devant Dieu! – En agissant ainsi, vous présenterez au Seigneur un service beaucoup plus agréable que si vous vouliez vous tuer durant mille ans dans un tel temple!

13. Voulez-vous absolument chez vous un édifice agréable au Seigneur, alors bâtissez un hôpital pour les malades, les paralysés, les estropiés, les aveugles et les sourds, une maison pour les pauvres veuves et les orphelins, et une maison pour les accidentés étrangers, sans exception, quels qu’ils puissent être!

14. Accueillez-les amicalement et avec compassion, partagez toutes vos bénédictions avec eux comme notre Seigneur Jésus-Christ l’a fait par deux fois avec nous lorsque, par la plénitude de Sa bénédiction, Il a rassasié des milliers d’affamés. C’est ainsi que pour votre salut, vous présenterez à Lui, l’unique Sauveur, un service vraiment agréable.

15. En effet, Il a Lui-même parlé ainsi lorsqu’Il a dit: “Ce que vous faites au plus petit de ces pauvres, c’est à Moi que vous le faites!”( Matthieu 25 – 45.)

16. S’Il S’est Lui-Même exprimé clairement de nombreuses fois à propos du service qui Lui est le plus agréable, comment voulez-vous Lui en présentez un comme le vôtre qui est pour Lui une abomination, un sujet d’écœurement, une pestilence ?!

17. Un cœur plein d’amour est le seul temple vivant agréable à Dieu, le Seigneur par le Christ, et pour Lui un tel cœur est préférable à un monde rempli de temples qui sont tous morts alors que le cœur est vivant et peut aimer Dieu et tous les frères! En conséquence, bâtissez à nouveau spirituellement ce temple en vous et sacrifiez toujours dans celui-ci de façon vivante au Seigneur!

18. Ni le temple ni les cérémonies, ni les prêtres ni l’évêque, ni Paul ni ses disciples, ni le juif ni le grec, ni le prépuce et la circoncision des juifs ni le temple de Salomon ; par conséquent ni le grec d’origine, le Scythe, le païen, l’homme libre, l’esclave, ni le Sabbat, la Néoménie, l’année jubilaire ne sont quelque chose devant Dieu ; seul le Christ est tout en tout!

19. Aussi, en tant que vous êtes les élus de Dieu, Ses saints et Ses biens-aimés, revêtez seulement le Christ grâce à l’amour, à la tendre compassion envers vos frères, grâce à l’amitié, à la bienveillance, à l’humilité, à la douceur et à la patience.

20. En tout, supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous mutuellement de bon cœur ce que l’un a contre l’autre, alors Je vous pardonnerai et le Seigneur également comme vous vous pardonnez!

21. Ne vous plaignez pas les uns des autres comme les païens qui ont leur propre tribunal, mais soyez conciliants et mutuellement indulgents, réglez vos affaires par le cœur et vous agirez mieux devant le Seigneur que si vous respectiez le plus scrupuleusement toutes les prescriptions de la loi de Moïse, lesquelles sont difficiles à observer et plus difficiles encore à tenir ; en effet, le Seigneur ne tire aucune satisfaction des préceptes de Moïse mais uniquement d’un cœur pur qui aime véritablement Dieu et les frères.

22. Aussi, tenez-vous en avant tout à l’amour car lui seul vaut devant le Seigneur et il est l’unique lien de tout accomplissement et de toute perfection!

23. C’est dans l’amour et au moyen de l’amour que règne la véritable et parfaite paix de Dieu dans votre cœur, paix à laquelle vous êtes appelés en un corps dans le Christ, notre Seigneur! Et lorsque vous L’en remerciez, remerciez Le toujours et éternellement en esprit et en vérité,

24. mais non pas dans un temple mort qui n’est rien devant Dieu, le Maître et le Donateur de la vie, lequel ne regarde que le cœur et la paix en lui!

25. En tout amour et dans la véritable et parfaite sagesse émanée de lui, laissez régner en abondance parmi vous la vivante parole du Christ! Instruisez-vous, exhortez-vous et édifiez-vous mutuellement par toutes sortes de choses et de considérations spirituelles,

26. par les psaumes de l’amour, par des chants de louange et des hymnes spirituels ; chantez avec le cœur et ne poussez pas de vaines criailleries avec la bouche, de cette façon vous serez plus agréables au Seigneur que ne le sont les pharisiens, les juifs et les païens avec leurs vaines criailleries qu’ils poussent avec leurs lèvres à cause de l’or alors que leur cœur est plus froid que l’acier!

27. Tout ce que vous ferez, – que ce soit des paroles ou des actes – accomplissez-les toujours au nom du Seigneur Jésus-Christ, et pour tout remerciez Dieu le Père par Lui, car Il est le médiateur entre Dieu et nous, – et dans Son cœur habite la plénitude du Père!

28. Écoutez également, vous femmes de Laodicée: Le Seigneur, notre Dieu pour l’éternité veut que vous soyez parfaitement soumises à vos époux dans le Christ, notre Seigneur, car dans le mari vous avez la tête du Christ.

29. Vous, époux, aimez vos femmes selon une juste mesure et ne soyez pas durs envers elles ; mais n’allez pas trop loin dans l’amour pour vos épouses afin de ne pas oublier le Seigneur a cause d’elles ; en effet l’amour pour le Seigneur doit être comme si vous n’aviez pas de femme .

30. Et vous, enfants, obéissez parfaitement à vos parents en toute chose qui ne sont pas contre le Christ, car telle est Sa volonté et elle Lui est agréable.

31. Vous, parents, ne rendez pas amère l’âme de vos enfants par de dures paroles et de mauvais traitements afin qu’ils ne deviennent pas farouches devant vous et ensuite des poltrons peureux et des hypocrites ; en effet, au moyen de l’amour vous pouvez rendre malléable un esprit obstiné, – mais un hypocrite et un flatteur sont incorrigibles.

32. A vous, esclaves et serviteurs de vos maîtres, je vous le dis: Soyez-leur obéissants en toute choses qui ne sont pas contre le Christ, – non pas avec servilité pour plaire à vos maîtres mais dans la véritable simplicité de votre cœur et la constante crainte de Dieu.

33. Tout ce que vous accomplissez pour vos maîtres, accomplissez-le comme si vous serviez le Christ, notre Seigneur, avec toute la fidélité de votre cœur, – et non pas comme si vous serviez les hommes – alors un jour vous recevrez le salaire de la gloire.

34. Qui parmi vous commet l’injustice par sa domination la commet pareillement envers le Seigneur; car le Seigneur ne regarde pas si quelqu’un est maître ou serviteur mais seulement l’œuvre et la raison de l’œuvre.

35. Par conséquent, qui commet des torts, un jour le Seigneur lui donnera le salaire mérité. Vous pouvez très bien duper les hommes mais le Seigneur ne Se laisse pas duper car votre cœur est toujours ouvert devant Lui.

36. Quant à vous, maîtres donnant des ordres, je vous dis de bien considérer que vos serviteurs et vos esclaves sont également vos frères devant le Seigneur ; par conséquent accordez-leur toujours ce qui est juste devant Dieu! Donnez-leur au bon moment et avec amour dans le Christ le salaire mérité et considérez que nous avons tous un maître au ciel et que celui-ci est le Christ, le Saint de Dieu pour l’éternité!

37. Ne vous écartez pas de la prière et priez sans relâche dans l’action de grâce, – non pas avec les lèvres mais en esprit et en vérité dans toute la simplicité de votre cœur et dans le véritable recueillement de l’amour pour le Christ, notre Seigneur!

38. Priez également pour moi afin que le Seigneur veuille toujours m’ouvrir la porte de la parole vivante et que je puisse parler devant vous et devant tous les frères dans le Christ de Son grand mystère et de Son royaume. En effet, moi aussi, je suis encore lié au monde et je suis un homme tout à fait ordinaire qui ne peut prêcher que lorsque le Seigneur lui ouvre la porte de Sa grâce.

39. Que votre conduite soit simple et sage devant et envers chaque personne, – également envers ceux du dehors. envers les juifs et les païens! Vous ne devez juger personne, – que ce soit un Scythe, un païen, un juif, un grec ou un non grec – adaptez-vous sagement selon le moment et les circonstances!

40. Que vos paroles soient toujours pourvues d’amour envers chaque personne et qu’elles soient pleines du sel de la vraie sagesse émanée de Dieu ; puisez toujours à cette sagesse lorsque vous parlez avec quelqu’un afin qu’il comprenne combien la sagesse divine diffère de la sagesse des sages de ce monde.

41. Moi, Paul, je pense que je n’ai rien omis de vous montrer de ce qui est au milieu de vous et comment est une mauvaise herbe vénéneuse, oui, un arbre à poison le plus violent, dont l’exhalaison étouffe tout. Aussi je n’ai rien de plus à dire contre vous!

42. Mais, chers frères, que ce soit toujours entre vous une véritable cérémonie que de rendre gloire à Dieu, au Père dans le Fils, en esprit et en vérité, de L’aimer toujours plus que tout dans Son fils qui est mort sur la croix par amour pour nous tous, pour nous redonner la qualité d’enfants de Dieu que nos pères ont perdue tous ensemble depuis Adam.

43. Pour l’amour de Dieu, je vous demande de porter des fruits dignes d’un complet détournement de votre nouveau paganisme dans la vivante Église de Dieu, laquelle habite en vous et non pas dans le temple, les vêtements et dans une quelconque cérémonie.

44. L’amour de Dieu et la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec vous, toujours et éternellement!

*****

45. Pour ce qui est de moi à Rome, le fidèle frère Tychique vous informera, lui que j’envoie maintenant vers vous et vers les Colossiens qui, comme vous et dans une mesure semblable, se sont laissés charmer par Satan.

46. Saluez pour moi tous les chers frères et Nymphas ainsi que la fidèle communauté de sa maison; en effet, je lui rends témoignage qu’il est juste et toujours tel que je prie Dieu pour vous.

47. Saluez également ceux de Colosses lorsque vous irez chez eux ; il en est quelques uns parmi eux que vous connaissez, ils sont toujours justes et fidèles dans la foi et l’amour pour Dieu.

48. Lorsque les Colossiens auront lu leur lettre, lisez également la leur tout comme je vous demande pour l’amour de Dieu de leur faire lire la vôtre!

49. En effet, elle leur est aussi nécessaire qu’à vous. Pour finir, je vous exhorte ici par écrit – tout comme Tychique vous en informera oralement – afin que cette lettre soit lue à toute votre communauté et à celle des Colossiens

50. Mon salut de ma propre main: Souvenez-vous de mon amour! – La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous!

Écrit de Rome par Tychique et son compagnon Onésime qui sont tous les deux envoyés vers vous et vers les Colossiens.